close
Pourquoi pratique-t-on le peau à peau après un accouchement ?

Pourquoi pratique-t-on le peau à peau après un accouchement ?

Depuis quelques années, la médecine obstétricale connaît un regain d’intérêt pour les méthodes naturelles. Le peau à peau après l’accouchement est devenue une pratique recommandée par les équipes médicales comme le Docteur Velemir de la clinique Santa Maria à Nice. Au grand bénéfice des parents et du bébé, qui trouve là le moyen de diminuer le stress de l’accouchement et d’entrer immédiatement dans la parentalité.

Le peau à peau pour mettre les corps au diapason tout de suite après l’accouchement

La venue au monde s’accompagne de grands bouleversements physiologiques pour la mère et le bébé. Celui-ci change totalement de milieu de vie. Évoluant auparavant dans un milieu aquatique où il puisait ses nourritures sans effort, il doit à présent user de toutes ses facultés pour respirer, se mouvoir, se réchauffer. Les premières sensations qu’il éprouvera détermineront en grande partie le rapport qu’il entretiendra avec le monde extérieur.

Presque instinctif, le peau à peau après l’accouchement permet au bébé de réguler plusieurs de ses fonctions organiques. Par un phénomène de mimétisme corporel le bébé alignera sa température ainsi que ses rythmes cardiaques et respiratoires, sur les fonctions physiologiques de sa mère. Une diminution importante du stress est alors observée pour le bébé. Le contact avec la chair diminue fortement, sinon supprime, les pleurs que l’on peut observer lorsque le bébé est séparé de sa mère.

peau-a-peau-naissance

Le peau à peau pour entrer dans la parentalité dès le premier jour

Le corps de la mère subit aussi des changements immédiats après l’accouchement. Il se prépare pour l’allaitement, premier exercice de la parentalité où la mère nourrit son enfant. La température des seins augmente plus rapidement avec la peau à peau et les praticiens remarquent une éjection précoce du lait. La tétée présente de nombreux avantages pour la mère, dont la diminution importante des facteurs d’angoisse. On remarquera aussi que le renforcement du lien avec le bébé permet une prise du sein plus précoce.

La pleine conscience de l’accouchement et de la venue au monde d’un être qu’il doit aimer et éduquer n’est pas toujours évidente pour le père, qui se trouve malgré tout en retrait des évènements. Le peau à peau favorise l’affectivité et la proximité en instaurant immédiatement un lien entre le père et son bébé. La volonté de prendre soin de ce nouvel être qui vient d’apparaître s’en trouve alors grandit, et le père brise les barrières psychologiques qui pouvaient le laisser en retrait d’un si bel évènement.

Primitif mais digne d’intérêt pour l’obstétrique contemporaine, le peau à peau s’annonce comme une pratique essentielle à la construction du lien entre le bébé, ses parents, et le monde qui l’environne.

Dans quels lieux réaliser son mariage

Dans quels lieux réaliser son mariage ?